Les passerelles de Rio Maggiore

 

 

"Nous continuons avec un projet de passerelle à Rio Maggiore d'Angelo Mangiarotti, un architecte italien. Le projet date de 1995. Mangiarotti est connu pour ses recherches sur des systèmes préfabriqués en béton dans les années 60 et 70.

 

Rio Maggiore est une petite ville sur la cote ligure, près de Gènes. Les passerelles sont situées sur une promenade côtière piétonne à travers des falaises. Elles sont au cur du paysage. Mangiarotti a expliqué qu'il avait recherché une forme minimale en harmonie avec le lieu. Il a opté pour des arches en pierre précontrainte interne à cause de leur monolithisme et de leur simplicité visuelle. Les arches en pierre sont simplement complétées par des gardes corps opaques en acier inoxydable.

 

Chaque passerelle est constitué par une arche précontrainte à 3 articulations franchissant 36m. Chaque arche est constituée de 36 voussoirs de 1.8m de large et 40cm d'épaisseur. L'élancement est d'environ 1 sur 9. Les culées sont construites en béton armé, directement ancré dans le roc. Les articulations sont en acier inoxydable, ces pièces reprennent aussi les ancrages des câbles. Les câbles de précontraintes sont au nombre de 4 et traversent les blocs de granit à l'axe neutre.

 

La précontrainte apporte une stabilité importante sous des charges non uniformes et une plus grande rigidité à la flexion. Ceci explique la finesse de ces arches, seulement 40cm d'épaisseur pour une portée de 36m. Une arche traditionnelle a besoin d'une épaisseur environ égale à 10% de la moitié de la portée pour être stable et sûre sous tous les cas de charge, avec un coefficient de sécurité raisonnable. Cela voudrait dire que ces arches devraient avoir une épaisseur égale à 1.8m si elles n'étaient pas précontraintes ou éventuellement renforcées.

Mangiarotti voulait utiliser un granit extrait du site mais de mauvaises performances mécaniques l'en ont empêché. Il a alors opté pour un granit de Sardaigne dont les caractéristiques visuelles sont très proches de la pierre des falaises.

Si on compare ces passerelles avec les précédentes structures en marbre, le granit semble une meilleure option pour appliquer une précontrainte puisqu'il s'agit d'une roche ignée dont la structure est constituée de grains et non de strates. Cette micro structure confère un meilleur comportement élastique.

 

Malheureusement, ces passerelles n'ont pas encore été construites. Elles prouvent les avantages visuels et techniques de la précontrainte pour une forme structurelle très simple et traditionnelle."