Marbre de Carrare

 

"Nous continuons avec des expérimentations sur du marbre précontraint menées à la fin des années 60 par des architectes et ingénieurs italiens dans la région de Carrare. Le but de ces recherches était de proposer de nouvelles mises en ¤uvre structurelle pour poursuivre une tradition indissociable de cette région, en parallèle au développement de la technologie de la pierre mince à laquelle ces expérimentations empruntent certaines techniques de découpage et de collage.

 

Cette structure est un petit pont de démonstration pour l'Exposition Nationale du Marbre en 1968 à Vérone. Elle a été conçue par Libero Cecchini et Lucio Zorzi. La longueur totale du pont est de 11m. La portée centrale est d'environ 7m avec des portes à faux de 2m de chaque côté. La structure du tablier est constituée par une dalle en marbre précontraint.

 

Des blocs en marbre ont été collés à l'époxy avant d'être précontraint par des barres internes en acier (la précontrainte longitudinale étant d'environ 34t par barre et celle transversale de 6t par barre). Les volées de marches ont été construites avec la même technique. L'épaisseur des blocs est de 16,5cm.

 

Cet autre pont de démonstration pour la même exposition a été conçu par l'ingénieur Brunetto Cartei. Ce n'est pas à proprement parler une structure précontrainte mais plutôt une structure en marbre renforcé qui utilise la colle époxy de manière structurelle. Il s'agit en fait de la transcription de la vieille idée structurelle consistant à faire travailler la pierre et le fer ensemble pour avoir une résistance à la flexion plus importante (les premiers exemples datant de l'architecture grecque). Cette idée n'a jamais réellement fonctionné puisque il était alors impossible d'assurer une cohésion entre les deux matériaux et de transmettre le cisaillement notamment. Cartei a résolu ce problème grâce à la colle époxy qui était relativement nouvelle à l'époque. La structure est très simple : il s'agit de barres en acier collées sous des poutres reconstituées en pierre.

 

Les poutres en pierre de Cartei ont une forme relativement complexe rendue possible à l'époque par le développement d'outils de découpe mécanisés aujourd'hui beaucoup plus courants. Les poutres sont constituées par des blocs discontinus de 18cm de large, de 5cm d'épaisseur et de 40cm de long. Ces blocs sont assemblés transversalement par des joints en languette comme pour un parquet. Certains blocs ont une aile inférieure de 20cm de haut qui donne une plus grand inertie. Les barres en acier sont collées en partie basse de ces ailes.

 

Voici quelques images des tests et de la construction.

 

Au final, le pont mesure 1.4m de large pour une portée de 2*8m. Ce système structurel est moins convaincant qu'une structure précontrainte dans la mesure où des efforts secondaires de tension pourraient quand même apparaître dans le marbre et entraîner des fissures, comme pour du béton armé. Par contre, il est extrêmement simple à mettre en ¤uvre et ne nécessite pas de compresseur hydraulique."